Connaissances Techniques Handi Quilter

Options pour bâtir votre dos aux leaders

Il y a plusieurs méthodes pour bâtir votre dos aux leaders : avec des épingles, avec des “Red Snappers“, avec votre machine domestique (pour ne pas se piquer avec les épingles), ou avec des fermetures éclairs.

C’est quoi un “Leader” ? La traduction de leader est “guide”. Les machines Handi Quilter sont livrées avec 3 leaders par machine pour les cadres Studio2, Gallery2, Loft et Little Buddy. Ce sont des tissus spécialement conçus pour fixer votre patch sur les barres. Ils existent en taille standard de 17 pouces (43 cm) de large et en taille super de 27 pouces (68 cm) de large. Ils sont de la longueur de vos barres – le plus longue étant de 335 cm (11 pieds) et le plus court de 137 cm (4.5 pieds).

Une des premiers choses que je conseille aux nouveaux utilisateurs, c’est d’avoir plusieurs set de leaders. Pour moi, j’ai coupé un leader en 2 que j’utilise quand mes patchs sont moins de 170 cm de large (67″), et un autre leader en 3 que j’utilise quand mes patchs sont moins de 110 cm de large (44″). Ceci assure que les leaders ont la même tension sur toute leur largeur et ne se déforment pas.

Quand le dos est juste un petit peu plus petit que vos leaders (ou que vous n’avez pas plusieurs sets de leaders), vous pouvez utiliser des petits aimants pour attacher l’excédent aux barres. J’utilise des SewTites (comme sur la photo ci-dessous)

Aujourd’hui je vais vous montrer l’option #3 : comment bâtir votre dos aux leaders avec votre machine domestique. La première question qu’il faut se poser est comment sont orientées vos barres. Sont-elles en mode standard (c’est à dire en position haute) ou en mode ClearView (c’est à dire en position basse). En mode standard, les leaders des 2 barres avant tombent vers le milieu. En mode ClearView les leaders tombent tous les deux vers l’arrière. Pour cette démonstration, mes barres sont en mode standard.

Une fois que l’orientation des leaders est établie (et que le milieu de chaque leader est bien signalé) je pose mes leaders au sol orientés correctement. Je trouve le milieu de mon dos et je l’aligne au milieu des deux leaders et je l’épingle pour amener à ma machine domestique. Je mets ma machine domestique avec le plus long point possible pour enlever les points de bâtis le plus facilement (pour ma machine, c’est 5).

Je monte préférablement mes barres en mode standard, donc j’ai écrit sur le leader le côté où il faut coudre

Ensuite, quand le dos est tendu sur les barres, il ressemble a ceci :

Une fois que vous aurez bâti tout le top à votre dos, vous pouvez facilement décrocher votre patch avec les Velcros pour mettre un autre patch sur le métier. Ceci permet de travailler plusieurs patchs à la fois! Et quand vous aurez terminé le patch, vous sortez votre découd-vite et le tour est joué!!

Magasins, Foires, et Expos de Patchwork, Réalisations de Patchwork

Top 9 de 2021 sur Instagram

Voici mon Top 9 sur Instagram pour 2021 !! Ces photos représentent une belle année pleine de quilting et de bonheur ! Je vous présente mes meilleurs vœux et une excellente année 2022. Une explication de chaque photo est ci-dessous :

#1 : Mon Quilt Météo 2020 – sans bordure et sans matelassage … mais les 12 mois ensemble !

#2 : Le patchwork d’une cliente (Mme Vallée) que j’ai matelassé en piqué-libre entièrement

#3 : Une méga-grande machine à coudre chez Nuttall’s Sewing Centers à côté de Salt Lake City, Utah aux Etats-Unis

#4 : Le patchwork Astrid de ma mère que j’ai matelassé avec le motif “Bubbles Everywhere” de Sweet Dreams Quilting Studio en bord-à-bord avec le ProStitcher

#5 : Le stand Handi Quilter au grand show Carrefour Européen du Patchwork à Sainte-Marie-aux-Mines en septembre

#6 : Une photo de moi pour me présenter lors du #igquiltfest2021

#7 : Le patchwork d’une cliente (Mme Clarke) – le quilt mystère 2021 d’Edyta Sitar que j’ai matelassé avec le motif “Augusta” de My Creative Stitches en bord-à-bord avec le ProStitcher

#8 : Une photo de mon premier grand patchwork que j’ai matelassé avec un machine domestique – et qui m’a fait découvrir les longarms. C’est un patchwork pour ma fille réalisé en 2013 que j’ai piècé avec la méthode du “paper piecing”

#9 : Le patchwork d’une cliente (Mme LeGad) avant le matelassage.