Réalisations de Patchwork

Thanksgiving

Thanksgiving est une fête américaine qui a lieu le quatrième jeudi du mois de novembre. C’est un moment fort dans l’année où chaque américain qui la célèbre réfléchit aux choses pour lesquelles ils sont reconnaissants. En ce jour de Thanksgiving 2021, je suis reconnaissante et je veux exprimer ma gratitude ici.

Merci à ma famille pour tout leur soutien, à mes amis pour leur amitié, à mes clientes pour qui j’ai fait du matelassage et à toutes les personnes que j’ai formées pour leur confiance.

Je suis reconnaissante d’avoir pu aller aux Etats-Unis et voir mes parents cet été, ainsi que de suivre une formation pour devenir technicienne agréée Handi Quilter.

J’ai eu le grand plaisir d’intervenir au cours de mon séjour aux Etats-Unis dans le live sur l’histoire du patchwork en France et j’ai pu montrer quelques-uns de mes ouvrages, notamment celui de mon interprétation du Loup Garou de ma cousine.

Et j’ai coché une case de plus sur ma liste des rêves : exposer un patch dans un grand show – Le Carrefour Européen du Patchwork – mon Quilt Météo

Pour toutes ces choses, ainsi que pour la santé pour moi et mon entourage, je suis très reconnaissante.

Happy Thanksgiving to All !!

Voici mon dernier patchwork cliente que j’ai matelassé en piqué-libre – le message d’amour et d’amitié sur le chemin du patchwork est tellement vrai !

Réalisations de Patchwork, Techniques de Patchwork

Molleton épais Edredon sur une longarm ?

Une longarm est une machine qui peut matelasser beaucoup de choses – tous types de tissus, y compris du cuir, du jean, et de la flanelle. Mais, est-ce possible de matelasser du molleton extrêmement épais également ? C’est une question que je me posai depuis longtemps – et j’ai décidé de le tester cette semaine pour savoir.

Oui ! C’est possible.

Depuis trois ans, j’avais un kit d’appliqué collé avec du tissu flanelle qui attendait sagement que je le réalise. C’est un patch édredon de 1m x 1m conçu par Florence Chambe de L’Atelier des Cœurs .

Le molleton épais édredon “fluffy” est bien nommé car il est extrêmement épais – 7.5 cm (3 pouces) et il pèse 500 gr/m².

Avant de commencer le matelassage, il fallait que je mette mon pied “Glide Foot” (le pied pour glisser) car avec cette épaisseur, impossible d’utiliser un autre pied.

En raison du nombre de couleurs différentes, j’ai choisi d’utiliser du fil invisible (Monopoly de Superior Threads) sur le top, et du fil Bottom Line (taille 60) d’une cannette pré-embobiné SuperBOB.

Il fallait que je décide comment le matelasser pour garder l’aspect ‘édredon’. Je savais que je voulais matelasser autour de tous les appliqués collés et donner du relief au reste de l’édredon. Avec autant d’épaisseur de molleton et la flanelle, qui est très agréable à matelasser, avoir la bonne tension des fils était extrêmement simple.

Une fois le matelassage terminé, j’ai rajouté le biais sur le top et je l’ai rabattu à la main … mais comme c’est très épais, il me fallait un autre technique pour que ce ne soit pas trop difficile. J’ai mis une petite ligne de colle sur le biais. Puis, une fois collé, je l’ai fixé avec le fer à repasser. Ensuite, je n’avais plus qu’à faire un point invisible sur le dos pour bien maintenir le biais.

Et voila! Un super joli édredon terminé – et un projet en attente de moins !!

Venus-Quilt
Réalisations de Patchwork, Techniques de Patchwork

Venus

En juin 2020, j’ai vu ce patch, “Venus”, sur le site web de Gudrun Gisladottir (GE Designs Iceland) et je savais que je voulais le faire.

Voici comment construire les blocs. Vous commencez avec deux carrés de 25 cm (10″) de tissu contrasté et vous les découpez comme ci-dessous. Ensuite, vous inversez les deux bandes du milieu et vous les rassemblez

Une fois assemblé, il faut le couper pour que tous les blocs soient exactement de la même taille.

J’ai terminé tous les blocs 2 jours plus tard… mais l’assemblage des blocs principaux en octobre 2020. J’ai testé plusieurs différentes dispositions des blocs.

Finalement, j’ai choisi cette disposition

Je voulais avoir un patch plus grand pour un lit double. J’avais des bandes de 2.5″ (5cm) des mêmes tissus. L’idée m’est venue de les ajouter autour pour agrandir le top. J’ai testé la disposition des bandes en prenant une photo en noir et blanc pour bien voir les différents degrés des valeurs (clair, moyen, foncé) des couleurs. La dernière bande est plus large (6″ ou 15cm) et est uniforme en couleur.

Maintenant que le top est prêt (janvier 2021), il fallait concevoir le matelassage. Comme c’est pour un lit et je veux que le patch reste doux, je ne voulais pas trop le matelasser. Apres avoir fait plusieurs simulations avec Pro-Stitcher Designer, j’ai choisi le motif “Joyful” (“Joyeux ou Heureux” en français) de Christy Dillon de My Creative Stitches. J’ai créé une étiquette pour le patch

Mais il m’a fallu encore quelques mois pour trouver du temps pour faire le matelassage (car les patchs clientes restent une priorité). De retour des USA cet été, j’ai décidé que c’était le moment. Je l’ai matelassé le 24 septembre! Quinze mois plus tard, le lit de la chambre d’amis a finalement son patch … avec ses coussins assortis!

Réalisations de Patchwork, Techniques de Patchwork

HQ Live : l’histoire du patchwork en France

J’ai eu l’immense privilège de filmer avec Handi Quilter aux Etats-Unis cet été. Le sujet principal de la conversation était l’histoire du matelassage en France. Voici le lien pour le Live (en anglais) sur YouTube le 12 octobre 2021 à 20h00

Pour ceux qui ne parle pas l’anglais, voici un résumé des sujets de conversation :

  • Présentation de mon parcours dans le patchwork
  • De quand date les plus anciens patchworks et comment les techniques sont arrivées en France
    • La technique est utilisée à partir du Moyen-âge pendant les Croisades : les vêtements matelassés sont portés par les Croisés sous leurs armures pour les protéger
  • Le boutis
    • l’histoire depuis ses origines, après avoir été ramené d’Orient par les croisades et Marco Polo, jusqu’en Sicile puis transformé de leur technique de trapunto en la technique du boutis à Marseille
    • les outils : la batiste Suisse, des mèches de coton spéciale boutis n°8 & l’aiguille à boutis n°26 de Bohin d’une longueur de 90mm
    • le travail plus moderne de Hubert Valeri
    • le boutis est inscrit à l’inventaire du Patrimoine Culturelle Immatériel de France en 2019
    • comment faire le sertissage avec une longarm
  • Le piqué Marseillais
  • Le patch à languettes et les ouvrages de la collection de Michel Perrier qui seront exposés au salon Aiguilles en Fête à Paris en 2022
  • Le patchwork en France depuis les années ’70
  • Les tissus typiques “français”
    • Provençale
    • Vichy
    • Toile de Jouy (et le patchwork de Brigitte Dumaine)
  • La création de France Patchwork et la revue “Les Nouvelles”
  • Mon travail avec le logiciel Pro-Stitcher Designer

Chenille-It Wanda coussin
Réalisations de Patchwork, Techniques de Patchwork

Chenille-It

Cet été en visite aux Etats-Unis, j’ai pu rendre visite à Nanette Holmberg, la créatrice de Chenille-It. Elle a un diplôme de la mode et cherchait un moyen d’utiliser la chenille plus simplement. De cette recherche elle a créé son produit phare : Chenille-It

Vous placez votre bandeau de Chenille-It à l’endroit où vous souhaitez et vous cousez une ligne droite au milieu de la bande. Ensuite vous mettez votre réalisation au lave-linge et sèche-linge (ou vous le grattez beaucoup) et voilà ! La Chenille-It se révèle. Dans la photo ci-dessous vous voyez les deux largeurs des bandes – avant lavage/séchage et après.

Les deux largeurs sont 3/8″ (95 mm) et 5/8″ (159 mm). Et Chenille-It existe en 22 coloris ! Je n’ai pas pu résister. J’ai acheté 14 différents coloris pour tester !!

Elle a commencé par utiliser Chenille-It pour créer des vestes hyper doux avec un support hydrosoluble (la veste verte et l’écharpe blanche) puis elle en a rajouté directement sur ses vêtements (les vestes blanche et enfant). Voici quelques exemples.

Ensuite, elle a montré différents façons que Chenille-It puisse être utiliser sur des patchs. Si vous aimez faire de l’appliqué collé, vous pouvez utiliser Chenille-It pour cacher les bords et appliquer en même temps. Voici une photo d’une de ses patrons qui utiliser cette méthode : “Venetian Windows” (les fenêtres de Venise)

Vous pouvez également l’utiliser pour définir un espace ou pour faire comme une vitrail. Les coussins sont super simple et rapide à faire

Et si vous ne voulez pas faire de l’applique, vous pouvez prendre un tissu comme celui-ci et faire le tour – tout le monde croira que c’est de l’appliqué, mais en réalité, c’est juste un tissu imprime.

C’est très simple à utiliser sur une longarm ou sur une machine domestique. Comme je n’avais pas ma longarm aux Etats-Unis, voici ce que j’ai fait quand j’étais chez ma mère sur sa machine domestique. Le Chenille-It rajoute une touche extra sur une réalisation – et c’était exactement ce dont ce coussin avait besoin !!

Magasins, Foires, et Expos de Patchwork, Réalisations de Patchwork

Carrefour Européen du Patchwork 2021

Cette année, j’ai eu le grand plaisir de travailler sur le stand de Handi Quilter pendant le Carrefour Européen du Patchwork à Sainte-Marie-aux-Mines du 16 au 19 septembre. C’était le premier grand show en France depuis début 2020 et la crise sanitaire. Il y avait moins de visiteurs et d’exposants que pour les éditions précédentes mais, malgré cela, c’était une belle réussite. Nous avons tellement échangé avec les visiteurs que nous avons complètement oublié de prendre des photos du stand pendant le show.

Voici le stand en cours de montage avec deux de mes patchs du côté gauche – un patch sampler avec différents motifs du Pro-Stitcher ainsi que mon patch étoile que j’ai matelassé en piqué-libre et avec le Pro-Stitcher. Le magnifique patch du côté droit est un patch de Judy Niemeyer (Quiltworx) qui a été piècé par Laurence Robaix et matelassé par ma collègue Brigitte Dumaine.

Avant le montage du stand, Brigitte, Madlen et moi avons visité la ville médiévale de Ribeauvillé, qui fête ses 800 ans cette année ! Voici quelques photos de la ville et des paysages sur la route de Sainte-Marie-aux-Mines

Une de mes fiertés de cette année est que mon patch météo a été sélectionné pour faire partie de l’expo “Le Temps sous toutes ses couleurs” à Rombach-le-Franc dans l’église Sainte Rosalie.

Il y avait 30 patchworks sélectionnés dont plusieurs réalisés par d’autres amies Handi Quilteuse : Véronique Marrel, Brigitte Dumaine, Muriel Figuière et Brigitte Didier

Les autres ont été matelassé soit à la main, soit avec une machine domestique. Mon coup de cœur parmi les patchs ci-dessous est celui avec les visages brodés de Teri Totne qu’elle a nommé “Smiling Weather”

J’ai visité l’exposition “Sauvage” (“Wild” in English). Les patchworks sont tous magnifiques et variés dans l’interprétation du thème. Voici quelques-uns de mes favoris

K en boutis
Magasins, Foires, et Expos de Patchwork, Réalisations de Patchwork, Techniques de Patchwork

Boutis, ou “La Piqûre de Marseille”, sur Longarm ?

En 2018, dans mon club local de patchwork, une des membres a appris le boutis, et elle voulait partager cette technique avec nous. Ainsi a commencé mon initiation à une technique faite main française qui a été développé au 17è siècle. C’est une technique de broderie d’embellissement du tissu par le volume où vous ne pouvez pas voir la différence entre l’endroit et l’envers. Pour reconnaitre un vrai boutis (car il y a beaucoup de faux boutis), il faut le placer à contre-jour. La lumière doit traverser le long des lignes de couture, aussi appelé les ‘tunnels’, ce qui n’est pas le cas pour les ouvrages matelassés.

Voici quelques photos du boutis traditionnel que j’ai prises lors d’une exposition au salon Aiguille en Fête de 2018

Et voici quelques photos du travail du maître Hubert Valeri que j’ai prises lors de la même expo. Son travail est décidément moderne et très joli :

Retour dans mon club où nous avons toutes choisi un motif – j’ai choisi de faire la première lettre de mon prénom : K

J’ai transféré le motif sur du tissu de coton et fait ce qui s’appelle le sertissage – avec un point avant. Au 17è siècle, les boutisseurs faisait un point arrière – ce qui demandait plus de fils et de temps. Une fois que le sertissage a été entièrement réalisé, j’ai pu commencer le méchage (ou bourrage) ! Pendant le méchage, on introduit une mèche de coton dans chacun des tunnels créé par le sertissage pour leur donner du volume.

J’ai eu l’immense privilège de rencontrer Hubert Valeri lors d’un séjour à Paris en juillet. J’ai pu lui montrer mon ouvrage. Sachant que j’ai travaillé avec ce dont je disposais, il m’a très gentiment expliqué que je n’avais pas utilisé le bon tissu (il faut privilégier le batiste Suisse de coton), ni le bon fil (il faut privilégier le coton blanc n°8 de chez Lebaufil), ni la bonne aiguille pour le méchage (il faut privilégier la nouvelle aiguille à boutis n°26 de chez Bohin)… Voici mon boutis avant le lavage – car le lavage à haute température (plus de 60°C) le rétrécit afin qu’il prenne ses dimensions définitives.

et ensuite, le voici terminé :

La prochaine question que je me suis posée – et que j’ai posée à Mr Valeri – était : puis-je faire l’étape du sertissage avec une longarm ? Sa réponse est, si je dessine les bons motifs, ce serait tout à fait possible. Voici un premier essai que je lui avait montré avec un motif disponible dans la gallérie de motifs Pro-Stitcher :

Il m’a dit que si je rajoute une ligne (par exemple, un “S” dans chaque pétale au milieu) et si l’espacement entre les zigzags est égal, ce serait un bon motif ! Je vais donc travailler avec mon Pro-Stitcher Designer pour créer un motif dans les règles de l’art … à bientôt pour une nouvelle publication avec mes essais en utilisant les bons outils et avec un petit plus de connaissances.

Réalisations de Patchwork

Un Patch Montgolfière pour le 47ème Championnat de France

La semaine prochaine, ma région, le Charolais, accueillera le 47ème Championnat de France de Montgolfières. Avec ma famille, nous allons héberger un équipage de ballon fiesta pendant la durée du championnat. Pour célébrer cette évènement, j’ai réalisé un patchwork Montgolfière !

J’ai décidé d’appliquer une grande montgolfière sur un tissu de fond, puis de matelasser de nombreuses autres montgolfières tout autour. Première étape, créer un stencil et un motif numérique de montgolfières avec Pro-Stitcher Designer.

Le stencil
Le motif numérique

J’ai utilisé le stencil et du Steam-a-Seam-2 (un thermocollant double-face) pour créer ma montgolfière en appliqué.

Ensuite, j’ai créé un projet de matelassage. Pour ma montgolfière en appliqué, j’ai choisi d’utiliser un motif de remplissage pour bien la fixer au tissu.

La taille finale du patchwork étant réduite, j’ai utilisé mes leaders ‘court’ de 80 cm pour l’attacher au métier

Voici une vidéo du matelassage du remplissage :

J’ai également ajouté de la laine Metallico avec la technique de ‘couchage de fil’ autour de la montgolfière. Cette laine est parfaite pour cette technique.

Les montgolfières sont très colorées, donc j’en ai profité pour matelasser les montgolfières avec plein de couleurs de fils différentes. En étape finale de matelassage, j’ai créé un motif avec Pro-Stitcher Designer pour “2021” que j’ai ajouté au matelassage. Voici le résultat.

Connaissances Techniques Handi Quilter, Réalisations de Patchwork

Fil Couché sur Long Arm

Qu’est-ce que la technique du fil couché (en anglais “Yarn Couching”) et comment l’appliquer sur une longarm ?

Le fil couché est une technique qui utilise un pied de biche spécial pour attacher du fil plus épais sur un ouvrage en piquant le fil épais et un fil normal en même temps. Il y a 3 tailles différentes selon l’épaisseur du fil :

Cette technique permet d’ajouter une épaisseur au projet que le fil normal ne permet pas. Voici un coussin avec des motifs fait avec le Pro-Stitcher en fil couché type “Chenille” sur les deux côtés. Le fil chenille français est plus difficile à utiliser que le fil chenille américain. Depuis, j’ai trouvé du fil chenille danois plus adapté, le Baby Snuggle de Hobbii :

Voici un gros plan d’un autre coussin où j’ai fait du piqué-libre avec un fil couché en fil métallique noir pour l’œil et le bec et du fil en laine pour le corps de l’oiseau :

Voici la vue générale du coussin (un modèle d’une artiste Australienne, Helen Godden, intitulé “Tweeting Bird”) avec 4 différents types de fil couché pour les tester et identifier le plus adapté à cette technique. Le fil violet sur les feuilles en bas à gauche n’est pas satisfaisant car c’est un fil avec deux brins qui ne restait pas entrecroisé. Il a fini par bloquer le pied de biche et j’ai dû changer le fil rapidement. Le fil bleu marine et le fil métallique sont ceux qui ont donné les meilleurs résultats.

Et voici une vidéo de démonstration pour coucher le fil que j’ai réalisé pendant le Facebook Live de Handi Quilter France en septembre 2020 (à partir de la 33ème minute)

Connaissances Techniques Handi Quilter, Réalisations de Patchwork

Long Arm Surprises

L’utilisation principale d’une long arm est le matelassage des patchs – souvent de très grands patchworks qui sont difficiles à manœuvrer dans le petit espace d’une machine à coudre domestique. Mais saviez-vous que vous pouvez faire d’autre chose avec une long arm comme travailler avec des objets qui ne sont pas de taille ou de forme standard : un tapis de selle, des cartes textiles, une veste en polaire, et des patchworks en forme circulaire et polygonale

Un Tapis de Selle

Ma fille fait du cheval et une de ses copines a voulu que je matelasse son nom et le nom de son poney sur son tapis de selle. Ce qui est importante, c’est d’avoir un espace plat pour l’accroché.

J’ai testé si c’est possible sur le tapis de ma fille, puis je me suis lancée sur celui de la copine

Des cartes textiles

J’ai également réalisé des tout petits objets : des cartes textiles. Pour cela, j’ai accroché directement le molleton en petit bandeau avec des aimants (des SewTites HD) comme si c’était le dos. Puis j’ai matelassé plusieurs cartes textiles à la suite.

Ensuite, j’ai placé le dos (que je ne voulais pas matelasser) sur les cartes déjà matelassées et j’ai fait le tour de la carte en laissant une ouverture pour pouvoir la retourner une fois retirée du métier. La phase finale consistait à les séparer et les retourner, puis faire une surpiqûre pour les stabiliser. Il en reste plus qu’à rajouter la carte pour pouvoir écrire un mot !

Une Veste en Polaire

Une amie m’a demandé si je pouvais matelasser son logo sur sa veste de travail et sur un polo. Pourquoi pas … j’ai testé sur une veste en polaire. Même si cette veste peut être ouverte par la fermeture éclaire, je voulais voir s’il est possible de faire lorsqu’elle est fermée (comme un polo). L’espace de matelassage est réduit car j’ai passé la veste autour du bras de la machine, puis je l’ai attaché au leader derrière et à la barre d’avant. Mais cela a bien fonctionné !!

Des patchworks de forme circulaire et polygonale

J’ai voulu faire un tapis rond pour mon arbre de Noël … J’ai attaché un grand tissu rectangulaire pour le dos et le molleton, puis j’ai “flotté” une forme circulaire que j’ai bâti en totalité avant de commencer le matelassage. Comme c’était pour Noël, j’ai utilisé tous mes fils métalliques avec les pieds pour “couché le fil” et les rubans sur les cadeaux.

Et pour le patch en forme polygonale d’une cliente, j’ai fait la même chose. J’ai attaché un dos et du molleton assez grand pour supporter tout le top polygonale, puis j’ai bâti le patch en entier, en vérifiant que les lignes restaient bien horizontales. Le plus compliqué est que les bordures étaient toutes en biais. Pour aider à gérer cela, nous avons choisi de faire un motif assez serré. Le résultat est magnifique !!