Techniques de Patchwork

Astuce pour piécer plus précisément

Comme toute bonne quilteuse, quand je piéce des tops, j’essaie d’être la plus précise possible lors de l’étape d’assemblage. Récemment, sur Instagram, j’ai vu des vidéos d’un nouveau outil qui aide énormément pour cette étape. C’est un ensemble de produits fait par la compagnie Canadienne Acorn et les produits s’appellent “Easy Precision Piecing Kit“. Le kit contient tous les éléments essentiels pour créer des coutures précises et PARFAITEMENT plates !!

Je voulais tester ce produit – et pendant que j’étais au salon Nadelwelt en Allemagne, il y avait une boutique qui le vendait, Grit’s Life Patchwork & Quiltshop. Je n’ai pas hésité à l’acheter. Et je ne regrette rien. Voici ma revue du produit (je ne suis pas affiliée du tout – c’est juste que les produits m’ont bluffé)!

Pour commencer, vous utilisez la colle pour tissu, en mettant juste quelques toutes petites pointes de colle le long du bord du tissu. Ensuite, vous alignez bien vos coutures et vous appuyez avec les doigts pour le faire coller, puis avec un fer à repasser pour le fixer.

Une fois que vos deux morceaux de tissu sont fixés ensemble, vous les amenez à votre machine à coudre et vous cousez comme d’habitude. C’est hyper facile de coudre ensemble car rien ne bouge et il n’y a pas d’épingles à éviter.

Ensuite, vous utilisez votre fer à repasser pour coucher vos coutures sur le côté (ou ouvert, selon les besoins de votre projet). C’est là que j’étais vraiment bluffé ! La différence entre repasser les coutures sans ce produit puis celles où je l’avais mis est énorme. Pour le mettre, vous le posez sur la partie haute de votre couture avec le stylo rempli du produit, puis vous repassez avec le fer une seconde fois. Le résultat fait gagner quelques millimètres – et surtout beaucoup plus de précision. ET LES COUTURES SONT PLATES !!!! Vous pouvez voir la différence sur la photo de droite : côté de gauche, j’ai utilisé le produit ; côté droit, j’ai juste repassé les tissus.

Et voici le résultat … des blocs parfaitement plats et parfaitement alignés ! C’est impressionnant et je suis vraiment contente avec les résultats. Je ne peux que vous le recommander !!!

Motifs Numériques, Techniques de Patchwork

Astuces pour matelasser un patchwork tee-shirt

Les patchworks “tee-shirt” sont une excellente idée pour donner une nouvelle vie à nos tee-shirts préféré – que ce soit des tee-shirts que vous avez eu pendant un concert ou d’une équipe de sport! Une cliente m’a donné un patchwork fait avec les tee-shirts d’une membre de sa famille qui faisait partie d’une équipe de volleyball!

Quand vous piécez le top de votre patchwork, avant d’assembler les différents tee-shirts, il est important de les stabiliser avec de l’entoilage thermocollant (sans fondre les logos sur les tee-shirts, bien sûr). Ne vous inquiétez pas, les longarms ne sont pas du tout gênées par l’entoilage.

Ensuite, une fois que vous avez assembler votre top, voici les astuces pour bien le matelasser :

  • Astuce #1 : Utiliser un molleton assez fin – comme de la laine ou du polyester fin. Les patchworks tee-shirt peuvent être relativement lourde. Le molleton 100% coton est plus lourde, donc c’est à éviter.
  • Astuce #2 : Utiliser un tissu de dos relativement fin, également, pour le même raison – il faut essayer d’alléger le patch un maximum.
  • Astuce #3 : Choisir une couleur de fil qui se fond avec la plupart des couleurs sur le top. Pour la taille du fil, choisir un fil assez fin – il va disparaître dans le jersey des tee-shirts
  • Astuce #4 : Utiliser une aiguille à bout rond de la taille correcte pour la taille du fil que vous avez choisi. Si vous voyez que l’aiguille a du mal à percer dans les parties du tee-shirt avec les logos, vous pouvez augmenter la taille de l’aiguille (par exemple, changer d’une aiguille taille 16/100 à une aiguille taille 18/110).
  • Astuce #5 : Rester simple dans le matelassage. Les tee-shirts doivent rester les ‘stars’ du patchwork. Les gens veulent se blottir contre un patchwork qui est doux. Si vous le matelasser trop, il ne sera plus très doux!

Voici le patchwork que j’ai matelassé pour ma cliente ! J’ai choisi un couleur de fil gris moyen pour qu’il fond bien dans le top. J’ai créé deux motifs pour la cliente – une motif en bord-à-bord que j’ai nommé “Volleyball Floater E2E” (qui est disponible dès maintenant sur mon site – et qui sera bientôt disponible sur le site du The Panto Shop) et une tête de bélier, car la mascotte de l’équipe est un bélier. J’ai placé les balles dans les bordures autour du patchwork et les têtes de bélier partout à l’intérieur du patchwork.

Et voici une vidéo du matelassage :

Techniques de Patchwork

Un laser pour bien couper le molleton

Quand vous acheter le molleton en grand quantité, avec chaque patch vous coupez la quantité nécessaire pour le patch. Il faut pouvoir le couper le plus droit que possible. Comment faire au plus simple ?

Les outils dont vous aurez besoin : du molleton, un mètre ruban, un pair de ciseaux à bouts ronds (si possible, les Handi Batting Scissors), et un niveau laser angle droit.

Commencer par dérouler le molleton plus grand de 5 à 10 cm de chaque côté de votre top. Pour être certaine d’en avoir suffisamment, je mesure mon top ET je le pose sur le molleton. Ensuite, aligner le laser pour qu’un côté du rayon lumineux soit parallèle au pli du molleton et l’autre côté soit sur votre ligne de coupe selon vos mesures.

En commençant du côté opposé du laser, utilisez les ciseaux pour couper le long du rayon lumineux. C’est très simple avec les Handi Batting Scissors car la ligne du rayon lumière se voit sur la lame et la poignée des ciseaux.

Bonus !! Vous pouvez également utiliser cette même méthode pour couper votre tissu de dos bien équerre après avoir trouvé le droit fil (voir cette vidéo pour comment trouver le droit fil dans votre tissu de dos).

Et dernière astuce (ou avertissement) … attention à la petite aiguille métallique sur le socle du laser pour le bloquer. Elle sort si on appuie sur le bouton et elle pique vraiment (ne me demandez pas pourquoi, je le sais) !

Connaissances Techniques Handi Quilter, Techniques de Patchwork

Feutrer avec une longarm ?

Qu’est-ce que c’est feutrer avec de la laine ? Le feutrage est une technique amusante et ludique qui permet d’obtenir une matière dense et épaisse, indéformable et dont on ne voit pratiquement plus les mailles. Quand on le fait, cela donne une sensation très libérateur (au moins pour moi) que j’ai adoré et le résultat m’a beaucoup plus !

Feutrer de la laine est possible avec toutes les longarm Handi Quilter, sauf l’Infinity. Il n’est pas compatible avec l’Infinity car le pied presseur et la barre d’aiguille sont orientés autrement que les autres machines. Ceci font que ce n’est pas possible de l’installer.

Pour feutrer avec votre longarm, il faut simplement acheter le kit pour le feutrage. Qu’est-ce qui est inclus dans ce kit ?? Il y a une nouvelle plaque avec les deux trous correctement aligner pour les aiguilles à feutrer, un pied de biche pour le feutrage, un ensemble pour tenir les aiguilles sur la barre d’aiguille, plusieurs tailles différents d’aiguilles à feutrer, les outils nécessaire pour installer le kit et le mode d’emploi (en anglais – s’il vous le faut en français, contactez-moi et je vous expliquerai comment faire) !

Une fois le tout est installé sur la machine, il ressemble à ceci :

Pour préparer la machine autrement, il faut simplement enlever le fil, le boitier de canette, et la canette et vous êtes prêts ! Il est recommandé de mettre votre machine en mode manuel car il n’y a pas besoin de réguler vos points pendant le feutrage. Les aiguilles sont en forme triangulaire ornée de petits picots pointus. Vous pouvez mettre entre 1 et 5 aiguilles. Vous choisissez la taille des aiguilles à feutrer en fonction de la matière et la quantité de matière que vous allez feutrer – de la laine cardée, du feutre, de la feutrine, ou de la laine peignée, par exemple.

Vous attachez votre support de feutrage (par exemple, votre dos) ou les 3 couches de votre patchwork à la machine comme d’habitude, et c’est parti ! Si vous allez feutrer de la feutrine, vous découpez la forme que vous souhaitez feutrer. Il est recommandé de la coller avec de l’adhésif temporaire repositionnable, comme l’Odif 505 ou ceci de la marque Bohin.

Ci-dessus une vidéo de moi en train de feutrer de la feutrine sur un sandwich (un top, du molleton et un dos). Il faut simplement continuer à se déplacer et ne pas rester trop longtemps à un seul endroit. Vous commencez par faire le tour pour bien l’attacher, et ensuite vous faites des petits ronds!

Voici le résultat après 1 minute de feutrage sur le devant et sur le dos du sandwich.

Nous avons également testé de la laine peignée et du fil plus fin. Cela peut donner une autre dimension à votre patchwork ou votre art textile. Le fil marron fera un excellente barbe, par exemple! Les idées sont à l’infini !!

Le feutrage produit pas mal de poussière et de bourre dans l’espace du crochet de canette. Pendant que vous feutrez, il faut tout simplement nettoyer l’espace du crochet de canette souvent. Une fois le feutrage terminé, il faut bien nettoyer l’espace autour du crochet de canette et surtout mettre une goutte d’huile sur la rainure du crochet avant de recommencer à matelasser normalement avec la machine.

Techniques de Patchwork

Matelasser avec de la laine

Le type de molleton que nous utilisons dans nos patchworks change complètement le rendu de l’ouvrage final. Souvent en France, les personnes utilisent du “Nuage” de PSR – un molleton 100% polyester. Aux Etats-Unis, ils ont plutôt tendance à utiliser du 80% coton/20% polyester.

Par contre, si on veut avoir beaucoup de gonflant, le molleton à privilégier est la LAINE !! Vous pouvez l’utiliser seule ou en deuxième couche sur un autre molleton. En plus, la laine est isolante, respirante, anallergène, antistatique, ignifuge, dépolluante et recyclable. Que de bonnes choses pour notre environnement. Pour plus d’information sur les propriétés de la laine, vous pouvez consulter le lien suivante de Laine et Compagnie … et si, pour mettre dans vos propres patchworks, vous voulez acheter un mélange de laine et polyester, vous avez le molleton laine vierge de PSR (150 gr/m² de molleton 80% laine/20% polyester), vous pouvez le trouver chez Patchwork en Folie en précommande ou en appelant directement au 09.83.27.29.97

La semaine dernière dans le magasin Au Petit Fil à Malemort-sur-Corrèze, nous avons testé deux différentes épaisseurs de molleton 100% laine sur la Simply 16 avec le cadre Little Foot : le 300g/m² et le 600g/m². Les deux épaisseurs passent sans aucune difficulté avec le Glide Foot et le rendu est génial !!

Je peux vous recommander de matelasser avec de la laine! Ci-dessous, une photo avec Judith et Jessica de Laine et Compagnie.

Techniques de Patchwork

Comment choisir votre tissu de dos ?

Après avoir passé du temps pour assembler nos tops, il ne faut pas oublier l’autre côté. Le tissu de dos est également très important et nous devrions sélectionner un tissu spécial pour mettre en valeur la totalité du patchwork. Mais, comment choisir le tissu de dos? Il faut penser à trois aspects pendant la sélection : le type de motif ou imprimé, la couleur, et si vous voulez avoir un tissu entier ou piécé. Et n’oubliez pas de lire l’article jusqu’au bout pour avoir une dernière astuce !

Un Tissu à Motifs ou Uni ?

Première question : voulez-vous que le matelassage se voit ou qu’il se fonde dans le tissu de dos?

Les tissus unis ou des faux-unis avec peu ou pas du tout de motifs font que le matelassage se voit vraiment. Si un tissu a beaucoup de motifs ou de couleurs, le matelassage se fond ou disparait dans le tissu.

Si vous matelassez à la main ou que vous faites du matelassage personnalisé avec une machine (longarm ou domestique), il est commun d’utiliser un tissu uni ou un faux-uni pour mettre l’accent sur le matelassage.

Un tissu imprimé avec beaucoup de couleurs va garder l’attention sur le tissu et/ou sur votre top. Le matelassage disparaît. Dans ce cas, il est recommandé de faire un bord-à-bord car le matelassage ne se verra pas.

A vos débuts de matelassage en piqué-libre, si vous ne voulez pas que vos petites anomalies se voient, un tissu avec plus de motifs et de couleurs va camoufler le matelassage.

Couleur

Il faut garder la valeur (degré de couleur) du top en tête quand vous choisissez la couleur du tissu de dos. Un tissu de dos avec des couleurs plus foncées peut ombrager le top un petit peu. Un motif haut en contraste peut se voir à travers un top plus clair. Pour prévenir ces problèmes, utilisez un tissu de dos de la même valeur que le top.

Pour un patchwork qui sera utilisé sur un canapé, le dos est souvent autant mis en valeur que le devant. Vous pouvez essayez de sélectionner un tissu de dos coordonné avec le top pour le mettre encore plus en valeur.

Pour un patchwork plus ‘de saison’, si vous sélectionnez un tissu avec de grands motifs qui ne sont pas de saison, quand la saison se termine, vous pouvez toujours utiliser le patchwork en le mettant côte tissu de dos.

Avant de sélectionner votre tissu de dos, il faudra également considérer la couleur de fil que vous utiliserez. Par exemple, si vous matelassez avec du fil blanc sur un tissu de dos noir, le matelassage se verra particulièrement bien. Même si vous pouvez mettre des couleurs de fils différentes dans la bobine et dans la canette, si la tension du fil de la bobine n’est pas parfaitement en équilibre avec la tension du fil de la canette, à certains endroits, une couleur de tissu de dos contrastante rendra le problème de tension encore plus visible.

Un dos avec Tissu Grand Largeur ou Piècé ?

Un dos piécé est fait en assemblant plusieurs longueurs de tissu ensemble pour avoir la taille nécessaire (voir mon article de blog “Astuces et conseils pour un achat et assemblage plus économique du tissu de dos”). Parfois, vous assemblez plusieurs longueurs du même tissu. Parfois, vous utilisez des restes du tissu du top. Et d’autres fois, vous pouvez utiliser plusieurs tissus différents qui se coordonnent avec le top composé de grands motifs pour créer un autre ‘top’ sur le dos.

Quand vous piécez votre tissu de dos, il est important de garder la quantité de coutures en tête. Si votre top a plusieurs épaisseurs de coutures et que vous piécez votre tissu de dos également, les multiples coutures sur les deux côtés peuvent rendre le matelassage encore plus difficile. Par exemple sur la photo ci-dessous, il était impératif d’avoir un tissu de dos sans couture supplémentaire car le top a déjà de nombreuses épaisseurs.

Parfois, si vous avez la possibilité de choisir un tissu grande largeur, au lieu de piécer plusieurs longueurs d’un seul tissu, le tissu grande largeur peut être plus économique et évitera les coutures en plus.

Dernière Astuce

N’oubliez pas de mettre une étiquette sur le dos de votre patchwork avec les détails importants du patchwork (qui l’a piécé, qui l’a matelassé, le nom du patchwork, pour qui le patchwork a été créé, la date de création, etc…). Si vous le mettez avant le matelassage, alors votre étiquette ne pourrait jamais se perdre ou être enlevée.

Connaissances Techniques Handi Quilter, Techniques de Patchwork

Seeing Stars Quilt-Along : Astuces pour l’assemblage du top et bonnes pratiques pour l’utilisation du tissu grande largeur

Le HQ Quilt Along continue d’avancer et les éducatrices du siège ont détaillé la prochaine étape du Quilt-Along et ont donné quelques astuces pour le mois qui arrive dans le HQ Live du 26 avril (Viewer’s Choice Quilt Designs Revealed).

Au mois d’avril, nous avons assemblé les blocs. Voici les miennes en cours de réalisation :

Pour le mois de mai, nous assemblerons nos tops et préparons nos doublures pour l’étape que nous préférons – le matelassage. Voici quelques astuces de Kim Sandberg et Denise Dowdrick.

Astuces pour l’Assemblage du Top

  1. Prendre le temps nécessaire pour épingler les triangles – car il y a beaucoup de biais et ils ont tendance à ne pas s’aligner correctement si on ne les épingle pas.
  2. Faire une ligne de surpiqûre à 3mm du bord du patch tout autour car il n’y a pas de bordure et cela sécurise les coutures pour qu’elles ne s’ouvre pas pendant le matelassage.
  3. Presser les coutures avec beaucoup de précaution et utiliser de la vapeur. Pour avoir un top plus plat quand il y a plusieurs épaisseurs de coutures, tourner les lignes de couture tout en les pressant (“spinning your seams” en anglais) – voir les photos ci-dessous.

Astuces pour l’utilisation des tissus grande largeur & préparations des doublures

  1. Si vous rassemblez des restes de tissu pour faire une doublure, et que vous avez des coutures longues, quand vous l’attachez aux barres, installez la longue couture horizontalement par rapport aux barres.
  2. Pour des tissus grande largeur, il peut avoir un petit peu (ou parfois, beaucoup) de bâillement quand il perd sa droiture. Pour faire disparaître ce ‘trop’ et le ramener plat et droit par rapport aux barres, il faut enrouler la totalité du tissu sur la barre du haut, puis dérouler sur la barre avant. Cette action remet tout en place et votre top sera plat.
  3. Les fabricants des tissus grande largeur utilisent beaucoup plus d’amidon lors de la préparation des rouleaux grande largeur comparée à la largeur traditionnelle – générant alors un nombre supérieur de plis. L’amidon sur le tissu a tendance à provoquer la cassure de fil ou l’effilochement du fil car le tissu est plus abrasif. Pour éviter ces désagréments, il est fortement recommandé de laver vos tissus de dos pour retirer l’excès d’amidon.
Techniques de Patchwork

Seeing Stars Quilt-Along : Avril

Le HQ Quilt Along avance et les éducatrices du siège ont détaillé la prochaine étape du Quilt-Along et de leurs progrès dans le HQ Live du 28 mars. Voici mon choix de tissus/couleurs pour l’étape du mois de mars :

Au mois d’avril, nous piècons le patchwork, et elles ont donné leurs astuces pour le pièçage. Si vous voulez les suivre sur Instagram, Kim Sandberg est @kimkwilts et Kristina Whitney est @kristinas_quilting

Option 1 : La technique de Kim

Kim utilise un papier pré-imprimé de ItsSewEmma qui permet de créer 8 blocs de demi-triangles avec un seul grand carré de 21.6 cm. Elle utilise celui avec des triangles de 3 pouces, mais qui donne la bonne dimension pour les blocs si vous ne les retaillez pas après avoir piècé car il faut des 3.5 pouces en réalité. Il faut coudre sur les lignes pointillées. Une fois cousus (avec un point plus petit, comme 1,8), elle découpe les extérieurs pour enlever ce qui dépasse du papier, puis elle coupe sur les lignes pleines. Elle enlève le papier et presse les coutures du côté plus foncé.

Une fois tous les blocs de demi-triangles créés, elle nous montre comment elle les pièce ensemble avec un grand triangle (la moitie d’un carré de 25 cm) avec 3 blocs de demi-triangles et 3 triangles. Elle les place sur la table dans la bonne disposition, puis elle a créé 3 rangées qu’elle a assemblées. Comme elles sont toutes sur le biais, elle suggère d’utiliser des épingles pour mieux gérer le biais et de faire très attention quand vous pressez vos coutures de ne pas déformer les blocs.

Option 2: La technique de Kristina

Kristina a piècé tous ses blocs de demi-triangles comme Kim – sauf qu’elle les a cousus en faisant 32 à la fois.

Pour les blocs avec le moulin au milieu, pour éviter d’avoir à coudre sur le biais, elle utilise un rectangle et un carré au lieu d’un seul grand triangle, puis elle a créé trois rangées – la première avec trois blocs de demi-triangles, la deuxième avec 2 blocs de demi-triangles et un carré, puis la troisième avec un bloc de demi-triangle et le rectangle – qu’elle a piècé ensemble à la suite.

Pour l’autre grand bloc, il faut regarder le côté droit de la fiche avec les astuces ICI. Mais, après avoir créé cette fiche, Kristina a réalisé qu’elle pouvait couper un rectangle de 12.5″ (31.75 cm) x 6.5″ (16.5 cm) pour la partie au milieu.

Ni l’une, ni l’autre n’ont trouvé la meilleure méthode de presser les coutures pour que les coutures se chevauchent. Kim a juste suggéré d’utiliser beaucoup d’épingles.

Postez votre progrès, et si vous le faites sur un réseau social, utilisez bien le hashtag #HandiQuilterQAL

Techniques de Patchwork

Comment ne pas gaspiller votre molleton

Quand vous matelassez un grand patch sur une longarm, il faut toujours que votre molleton soit plus grand que votre top d’au moins 10 cm sur le pourtour pour compenser le rétrécissement du molleton au fur et à mesure que vous matelassez votre top. Mais que faire avec l’excédant de molleton une fois que vous avez égalisé votre top après le matelassage – car nous préférons ne pas gaspiller et utiliser tout le molleton! Vous avez plusieurs options.

Option #1 : Utiliser les chutes de molleton telles quelles pour matelasser de petits projets comme des coussins, chemins de table, quilt pour bébé, sacs, pochettes, etc…

Option #2 : Assembler votre molleton. Il faut que les morceaux que vous raccordez ensemble soient de la même matière – c’est à dire utiliser plusieurs morceaux de 100% polyester comme le Nuage de PSR ou plusieurs morceaux du 80% coton/20% polyester, ou 100% coton.

Mais comment les assembler ? Là encore il y a plusieurs méthodes. Beaucoup de personnes utilisent leur machine à coudre domestique et font des points en zigzag pour les assembler. Récemment j’ai eu une cliente qui avait fait une ligne de couture droite, mais ceci a créé une grosse bosse dans le molleton. Je ne recommande pas du tout de faire comme cela.

La méthode que je vous propose est d’utiliser un ruban adhésif pour le molleton. J’utilise le “Heat Press 1 ½” Fusible Batting Tape”. Il y a d’autres marques comme celui de Marti Michell “Fusible Tape”, de Pellon “Easy Knit Tape – Batting & Seam Tape”, de Bosal “Batting Seam Tape”, ou encore de HeatnBond “EZ Seam Tape”

Quand j’utilise ce ruban adhésif, il faut protéger le molleton de la chaleur du fer à repasser. Différentes méthodes comme la pattemouille ou encore mieux : j’utilise une feuille de protection en fibre de verre pour le repassage – le Bo-Nash Fiberglass Nonstick Ironing Sheet. D’autres marques comme la “Goddess Appliqué pressing sheet” ou la “Silicon Appli-Fuse Mat” par The Gypsy Quilter ). La feuille en fibre de verre ne brunit pas à la chaleur, elle supporte de plus fortes températures et elle se nettoie facilement si jamais des résidus se collent à sa surface (comme, par exemple, le ruban adhésif).

Voici le résultat après assemblage de mes pièces de molleton ensemble! J’ai installé le molleton sur le cadre comme si c’était ma doublure car j’ai réalisé une écharpe et je n’avais pas besoin d’une doublure, puis je l’ai matelassé avec le tissu pour le top. Une fois matelassé, personne ne remarque le fait que les pièces sont raccordées et vous ne perdez pas vos chutes! C’est ce que j’appelle une solution “Gagnant-Gagnant”!

Connaissances Techniques Handi Quilter, Techniques de Patchwork

Le HQ “Quilt-Along” et Astuces pour Coudre dans les Coutures

Les éducatrices au siège de Handi Quilter aux Etats-Unis ont lancé le premier “Quilt-Along” de Handi Quilter – et je suis en charge des traductions pour que les francophones puissent également participer!! Qu’est-ce qu’un “Quilt-Along” ? C’est une exercice quand tous les participants font un même patchwork – du piècage au matelassage – en même temps. Le patchwork choisi est le patron “Seeing Stars” de Kristin McDonogh. Le patron est disponible sur le site de Handi Quilter ICI pour $5 USD.

Le calendrier pour le Quilt-Along est le suivant :

  • Mars – Choisir et préparer vos tissus selon le patron
  • Avril – Piècer vos blocs
  • Mai – Assembler le top et préparer la doublure
  • Juin – Matelasser le patchwork
  • Juillet – Terminer le patchwork en ajoutant le biais (ou autre finition des bords selon votre choix)
  • 25 juillet – Le grand fête pour révéler votre patchwork !!

Le dernier mardi de chaque mois à 12h (heure GMT-8 … soit 20h heure française) sur le page Facebook et YouTube de Handi Quilter, l’équipe aux USA va proposer une vidéo avec l’avancement du mois et leurs conseils et astuces. Je ferai un blog la semaine suivante avec ces conseils et astuces traduits pour vous.

Dans leur première vidéo d’introduction (le 28 février 2023) elles ont expliqué comment bien stabiliser votre patchwork avant de faire le matelassage bloc par bloc. Pour bien s’y prendre, elles suggèrent de coudre dans les coutures (“Stitch in the Ditch” en anglais). Elles ont fait la démonstration sur une machine stationnaire, la nouvelle Amara ST, mais vous pouvez faire les mêmes techniques avec un patch qui est monté sur une machine avec un cadre comme la Moxie, la Simply 16, l’Amara 20, la Forte/Amara 24, ou l’Infinity. Voici quelques astuces:

  • Commencer par bien presser vos coutures sur les côtés pour pouvoir avoir un vrai “fossé” de coutures dans lequel vous pouvez coudre. Si vous avez ouvert vos coutures, il sera plus difficile de coudres dans les coutures. Quand vous pressez sur les côtés, vous aurez un côté qui est plus haut que l’autre.
  • Coudre dans les coutures du côté bas. Si vous ouvrez avec vos mains un tout petit peu le tissu tout en cousant, vous pourrez rester dans la couture un petit peu mieux et, quand vous aurez terminé la couture et relâché le tissu, les points seront plus difficilement perceptible dans la couture.
  • Il est plus simple de coudre dans les coutures en utilisant une règle. Si vous utilisez une règle, il faut avoir votre base pour les règles installée et utiliser un pied de biche adapté. Il est préférable d’utiliser le Sure Foot si vous l’avez.
  • Mettre votre machine soit en mode régulé avec Précision, soit en mode régulé En Continu à une vitesse très lente (une vitesse en dessous de 100 Points par Minute). Il faut également changer l’aiguille pour qu’elle finisse en bas. Si vous voulez que vos points disparaissent encore plus, réduire la taille de vos points (13 ou 14).
  • Choisir une couleur de fil qui se fondra bien avec le tissu (côté bas).
  • Si les coutures sont ouvertes, pour bien stabiliser, au lieu de rester dans les coutures, vous pouvez faire une ligne qui serpente légèrement sur les deux côtés de la couture. Certains personnes appellent ceci une couture qui se tortille (en anglais, un “Wiggle Ditch”). Vous pouvez également faire des petites boucles le long de la couture ou faire un écho à 6mm de la couture (sur un côté ou sur les deux côtés). L’important est de faire le même type de couture dans les coutures sur la totalité du patch.
  • Avant de faire vos coutures dans les coutures, décider des motifs que vous allez matelasser après en utilisant du Quilter’s Preview Paper (ou du plexiglass) avec des stylos effaçables à sec. Sachant quels motifs vous allez utiliser va peut-être vous aider à déterminer quel type de couture dans les coutures à faire parmi les exemples cités au-dessus.

A la fin de la vidéo (à partir de la 28ème minute), elles parlent du Quilt-Along. Elles commencent par ce document (gratuit) qui a le calendrier, les 2 astuces si vous voulez participer mais avec un patchwork plus petit que la taille originale (Option #1 – 1m37*1m83) et une autre option pour couper le tissu si vous utilisez la taille originale (Option #2), et 2 pages pour colorier et décider des couleurs que vous voudriez utiliser pour ce patch.

Ensuite (à partir de la 33ème minute), elles montrent chacune les tissus qu’elles ont choisis et également les étapes qu’elles vont suivre pour réaliser ce quilt-along.

Kim Sandberg va faire encore plus petit avec l’option #1 (1m37*1m37 = 9 blocs) avec les couleurs vert, or, noir et blanc. Elle a coupé les grands blocs carrés de 25 cm, puis coupé en 2 pour former de grands triangles. Ensuite elle a préparé ses petits triangles en utilisant la règle “Quarter Triangle Ruler” de Omnigrid. Elle utilise du papier pré-imprimé pour faire ses blocs et elle n’a pas prélavé ses tissus.

Denise Dowdrick va faire le patch à la taille originale. Elle a prélavé et amidonné tous ses tissus. Elle va utiliser des couleurs rose, corail et bleu foncé. Elle va couper ses tissus en bandes, assembler les bandes, puis elle va utiliser la règle “Strip Tube Ruler” de Cozy Creations pour découper ses triangles. Elle a utilisé ses pages de coloriage pour voir si elle allait aimer les tissus qu’elle a choisi. Au final, en regardant ses coloriages, elle n’a pas aimé utiliser du jaune, donc elle a testé une autre idée – celle qu’elle a choisi. Elle va peut-être ajouter des bandes entre les blocs. Elle ne sait pas encore.

Kristina Whitney va utiliser les tissus rose, vert et violet. Elle va faire un patch encore plus grand que l’original (le sien sera 2m28 par 2m74 – en ajoutant une rangée de plus sur un côté). Il va falloir qu’elle pièce beaucoup de petits triangles. Pour simplifier, elle utilise des “Fat Quarters” de tissu – 45 cm x 53 cm. Elle met le tissu blanc avec l’endroit vers l’endroit du Fat Quarter. Elle a tracé des carrés de 10.75 cm sur la totalité des “Fat Quarters”, puis elle a tracé les diagonales et cousu à 6 mm des diagonales. Ensuite, elle va couper les diagonales, horizontales et verticales et elle aura ses 32 blocs de HST triangles (Half-Square Triangles) déjà cousus. Pour le choix du placement, elle va alterner les couleurs des moulins à vent au milieu des blocs entre deux couleurs – violet et vert.

Si vous participez et vous postez sur les réseaux sociaux, utilisez le hashtag #HandiQuilterQAL et taguez @Handiquilter. Le mois prochain pendant le Live du 28 mars 2023, elles vont montrer leurs photos favorites.

Maintenant, c’est à vous de choisir vos tissus et les préparer selon le patron!