Blog

Connaissances Techniques Handi Quilter

Options pour bâtir votre dos aux leaders

Il y a plusieurs méthodes pour bâtir votre dos aux leaders : avec des épingles, avec des “Red Snappers“, avec votre machine domestique (pour ne pas se piquer avec les épingles), ou avec des fermetures éclairs.

C’est quoi un “Leader” ? La traduction de leader est “guide”. Les machines Handi Quilter sont livrées avec 3 leaders par machine pour les cadres Studio2, Gallery2, Loft et Little Buddy. Ce sont des tissus spécialement conçus pour fixer votre patch sur les barres. Ils existent en taille standard de 17 pouces (43 cm) de large et en taille super de 27 pouces (68 cm) de large. Ils sont de la longueur de vos barres – le plus longue étant de 335 cm (11 pieds) et le plus court de 137 cm (4.5 pieds).

Une des premiers choses que je conseille aux nouveaux utilisateurs, c’est d’avoir plusieurs set de leaders. Pour moi, j’ai coupé un leader en 2 que j’utilise quand mes patchs sont moins de 170 cm de large (67″), et un autre leader en 3 que j’utilise quand mes patchs sont moins de 110 cm de large (44″). Ceci assure que les leaders ont la même tension sur toute leur largeur et ne se déforment pas.

Quand le dos est juste un petit peu plus petit que vos leaders (ou que vous n’avez pas plusieurs sets de leaders), vous pouvez utiliser des petits aimants pour attacher l’excédent aux barres. J’utilise des SewTites (comme sur la photo ci-dessous)

Aujourd’hui je vais vous montrer l’option #3 : comment bâtir votre dos aux leaders avec votre machine domestique. La première question qu’il faut se poser est comment sont orientées vos barres. Sont-elles en mode standard (c’est à dire en position haute) ou en mode ClearView (c’est à dire en position basse). En mode standard, les leaders des 2 barres avant tombent vers le milieu. En mode ClearView les leaders tombent tous les deux vers l’arrière. Pour cette démonstration, mes barres sont en mode standard.

Une fois que l’orientation des leaders est établie (et que le milieu de chaque leader est bien signalé) je pose mes leaders au sol orientés correctement. Je trouve le milieu de mon dos et je l’aligne au milieu des deux leaders et je l’épingle pour amener à ma machine domestique. Je mets ma machine domestique avec le plus long point possible pour enlever les points de bâtis le plus facilement (pour ma machine, c’est 5).

Je monte préférablement mes barres en mode standard, donc j’ai écrit sur le leader le côté où il faut coudre

Ensuite, quand le dos est tendu sur les barres, il ressemble a ceci :

Une fois que vous aurez bâti tout le top à votre dos, vous pouvez facilement décrocher votre patch avec les Velcros pour mettre un autre patch sur le métier. Ceci permet de travailler plusieurs patchs à la fois! Et quand vous aurez terminé le patch, vous sortez votre découd-vite et le tour est joué!!

Magasins, Foires, et Expos de Patchwork, Réalisations de Patchwork

Top 9 de 2021 sur Instagram

Voici mon Top 9 sur Instagram pour 2021 !! Ces photos représentent une belle année pleine de quilting et de bonheur ! Je vous présente mes meilleurs vœux et une excellente année 2022. Une explication de chaque photo est ci-dessous :

#1 : Mon Quilt Météo 2020 – sans bordure et sans matelassage … mais les 12 mois ensemble !

#2 : Le patchwork d’une cliente (Mme Vallée) que j’ai matelassé en piqué-libre entièrement

#3 : Une méga-grande machine à coudre chez Nuttall’s Sewing Centers à côté de Salt Lake City, Utah aux Etats-Unis

#4 : Le patchwork Astrid de ma mère que j’ai matelassé avec le motif “Bubbles Everywhere” de Sweet Dreams Quilting Studio en bord-à-bord avec le ProStitcher

#5 : Le stand Handi Quilter au grand show Carrefour Européen du Patchwork à Sainte-Marie-aux-Mines en septembre

#6 : Une photo de moi pour me présenter lors du #igquiltfest2021

#7 : Le patchwork d’une cliente (Mme Clarke) – le quilt mystère 2021 d’Edyta Sitar que j’ai matelassé avec le motif “Augusta” de My Creative Stitches en bord-à-bord avec le ProStitcher

#8 : Une photo de mon premier grand patchwork que j’ai matelassé avec un machine domestique – et qui m’a fait découvrir les longarms. C’est un patchwork pour ma fille réalisé en 2013 que j’ai piècé avec la méthode du “paper piecing”

#9 : Le patchwork d’une cliente (Mme LeGad) avant le matelassage.

Réalisations de Patchwork

Même les chevaux fêtent Noël

Ma fille m’a demandé de l’aider à faire un bonnet de Noël pour son cheval. Un bon défi de Noël !! Comment puis-je le faire le plus simplement et rapidement ? Avec Pro-Stitcher Designer et Pro-Stitcher, c’est un jeu d’enfant!

Elle a trouvé un patron sur internet que j’ai importé dans Pro-Stitcher Designer comme image de fond. Ensuite, j’ai créé la moitié du motif que j’ai dupliqué, retourné puis j’ai joint les deux côtés pour en faire un seul motif.

Je l’ai ouvert ensuite dans Pro-Stitcher. Elle m’a également demandé de rajouter un flocon de neige en chenille blanc pour décorer le bonnet de Noël. Nous avons trouvé un motif de flocon de neige qu’elle aime et c’était parti !

J’ai matelassé le bonnet et le flocon de neige une première fois uniquement avec le fil, et ensuite, je les ai matelassé avec la chenille blanche.

Elle a voulu que je remplisse le flocon de neige donc j’ai fait cela en piqué-libre

Ensuite, elle a découpé tout autour et j’ai cousu les trous pour les oreilles.

Et le voici sur son cheval !!

Joyeux Noël à tous de la part de toute la famille.

Techniques de Patchwork

Les Trous – comment les réparer ?

Il y a plusieurs différents types de trous – ceux laissés quand on enlève une ligne de couture, et ceux qui sont un petit peu plus grand. Comment gérer ces trous et faire en sorte qu’ils ne se voient plus ?

Pour les petits trous, si c’est un trou qui est fait avec les fibres qui sont juste écartées (et non pas coupées), voici quelques astuces. Pour éviter que l’aiguille coupe la fibre, vous pouvez utiliser une aiguille à bout rond. L’aiguille à bout rond écarte les fibres de coton au lieu de les couper (voir mon article sur les aiguilles ici)

Une fois qu’il y a des trous, voici quelques astuces :

  1. Vous pouvez utiliser une brosse à dent sèche avec des poils souples et frotter pour qu’ils s’enlèvent. S’il y en a beaucoup, vous pouvez utiliser une brosse à dent électrique !
  2. Vous pouvez utiliser un découd-vite “Seam Fix” avec une gomme au bout, pour frotter le tissu et remettre les fibres en place.
  3. Vous pouvez utiliser vos ongles

Si besoin, vous pouvez asperger le tissu avec un petit peu d’eau ou un peu de vapeur et frotter avec une des méthodes citées ci-dessus. Si la réparation des trous peut attendre, en générale le lavage du patchwork va tous les refermer.

Maintenant, s’il y a un trou plus grand – par exemple, l’aiguille est restée plantée et la machine a bougé créant un trou plus large, j’ai trouvé un produit magique : la poudre “Bo-Nash Fuse It“. C’est une poudre que vous placez sur le tissu, puis vous utilisez un fer à repasser avec une feuille de repassage antiadhésive en fibre de verre et le tour est joué !

Réalisations de Patchwork

Mon Beau Sapin

Les fêtes de fin d’année et Noël approchent à grand pas. J’ai réalisé un chemin de table avec le patron de GE Designs par Gudrun Gisladottir qui s’appelle “Strippy Forest”. Il est simple à réaliser et beau aux couleurs de Noël ! J’ai piècé la partie principale des arbres, puis j’ai rajouté leurs bases et une bordure.

Ensuite, la partie que j’adore … le matelassage ! Il fallait trouver un plan car je voulais faire du matelassage personnalisé. J’ai choisi de mettre du fil blanc. Pour la partie blanche du projet, j’ai choisi le motif “Spirals Diamond” de Wildflower Quiting et des rubans pour l’arbre. Pour les bordures, j’ai voulu rajouter des sapins de Noel en fil vert ! Et la touche finale – une étoile en laine doré ajoutée avec le pied pour coucher le fil ! J’adore le résultat ! Voici une vidéo des bordures en cours de matelassage.

Et le résultat final est magnifique !!

Joyeux Noël à tous !!

Connaissances Techniques Handi Quilter

Technicienne Handi Quilter pour des révisions et réparations

Cet été, lors de mon séjour aux Etats-Unis, j’ai suivi la formation pour devenir technicienne Handi Quilter pour toutes les machines de la gamme : Sweet 16, Capri, Moxie, Simply 16, Avanté, Fusion, Amara, Forté, et Infinity

Vous pouvez à présent me confier les réparations et révisions – et surtout, si vous avez des difficultés ou des problèmes sur vos machines vous pouvez parler avec une technicienne en français !

Voici une photo du groupe de personnes présent pour la formation

Les machines Handi Quilter, comme toute machine telle que les voitures, nécessite des révisions périodiques comme indiqué dans vos manuels.

Une révision tous les 12 à 24 mois, selon l’utilisation – ou avant si vous dépassez les 10 millions de points.

Elle est très importante car votre machine est composée de nombreuses pièces qui nécessitent une lubrification. Il y a 6 différents types de lubrifiants spécifiques à utiliser selon la partie de la machine et cela nécessite des outils adaptés ! Il ne faut surtout pas mettre n’importe quel lubrifiant n’importe où ! Si vous ne faites pas la révision, vous risquez la panne et de coûteuses réparations pour votre machine.

Quand vous envoyez votre machine, il faut utiliser son emballage d’origine et l’installer sur une palette. L’organisation de l’envoi et le paiement se fait directement avec l’équipe Handi Quilter de Saint Vallier. Ensuite, je la prends en charge.

Par exemple, toute intervention sur les cartes électroniques nécessite un tapis antistatique ESD (décharge électrostatique) pour la mise à la terre.

N’hésitez pas à m’appeler si vous avez des questions ! Je suis là pour vous répondre !!

Réalisations de Patchwork

Thanksgiving

Thanksgiving est une fête américaine qui a lieu le quatrième jeudi du mois de novembre. C’est un moment fort dans l’année où chaque américain qui la célèbre réfléchit aux choses pour lesquelles ils sont reconnaissants. En ce jour de Thanksgiving 2021, je suis reconnaissante et je veux exprimer ma gratitude ici.

Merci à ma famille pour tout leur soutien, à mes amis pour leur amitié, à mes clientes pour qui j’ai fait du matelassage et à toutes les personnes que j’ai formées pour leur confiance.

Je suis reconnaissante d’avoir pu aller aux Etats-Unis et voir mes parents cet été, ainsi que de suivre une formation pour devenir technicienne agréée Handi Quilter.

J’ai eu le grand plaisir d’intervenir au cours de mon séjour aux Etats-Unis dans le live sur l’histoire du patchwork en France et j’ai pu montrer quelques-uns de mes ouvrages, notamment celui de mon interprétation du Loup Garou de ma cousine.

Et j’ai coché une case de plus sur ma liste des rêves : exposer un patch dans un grand show – Le Carrefour Européen du Patchwork – mon Quilt Météo

Pour toutes ces choses, ainsi que pour la santé pour moi et mon entourage, je suis très reconnaissante.

Happy Thanksgiving to All !!

Voici mon dernier patchwork cliente que j’ai matelassé en piqué-libre – le message d’amour et d’amitié sur le chemin du patchwork est tellement vrai !

Réalisations de Patchwork, Techniques de Patchwork

Molleton épais Edredon sur une longarm ?

Une longarm est une machine qui peut matelasser beaucoup de choses – tous types de tissus, y compris du cuir, du jean, et de la flanelle. Mais, est-ce possible de matelasser du molleton extrêmement épais également ? C’est une question que je me posai depuis longtemps – et j’ai décidé de le tester cette semaine pour savoir.

Oui ! C’est possible.

Depuis trois ans, j’avais un kit d’appliqué collé avec du tissu flanelle qui attendait sagement que je le réalise. C’est un patch édredon de 1m x 1m conçu par Florence Chambe de L’Atelier des Cœurs .

Le molleton épais édredon “fluffy” est bien nommé car il est extrêmement épais – 7.5 cm (3 pouces) et il pèse 500 gr/m².

Avant de commencer le matelassage, il fallait que je mette mon pied “Glide Foot” (le pied pour glisser) car avec cette épaisseur, impossible d’utiliser un autre pied.

En raison du nombre de couleurs différentes, j’ai choisi d’utiliser du fil invisible (Monopoly de Superior Threads) sur le top, et du fil Bottom Line (taille 60) d’une cannette pré-embobiné SuperBOB.

Il fallait que je décide comment le matelasser pour garder l’aspect ‘édredon’. Je savais que je voulais matelasser autour de tous les appliqués collés et donner du relief au reste de l’édredon. Avec autant d’épaisseur de molleton et la flanelle, qui est très agréable à matelasser, avoir la bonne tension des fils était extrêmement simple.

Une fois le matelassage terminé, j’ai rajouté le biais sur le top et je l’ai rabattu à la main … mais comme c’est très épais, il me fallait un autre technique pour que ce ne soit pas trop difficile. J’ai mis une petite ligne de colle sur le biais. Puis, une fois collé, je l’ai fixé avec le fer à repasser. Ensuite, je n’avais plus qu’à faire un point invisible sur le dos pour bien maintenir le biais.

Et voila! Un super joli édredon terminé – et un projet en attente de moins !!

Techniques de Patchwork

Presser sur un côté ou ouvrir les coutures

C’est un sujet qui fait débat entre les quilteuses qui préfèrent presser leurs coutures sur un côté ou ouvrir les coutures. Personnellement, avec chaque projet avant de commencer, j’évalue mon patchwork et je réfléchis au matelassage que je voudrais, puis j’ouvre mes coutures ou je presse sur le côté en conséquence.

Quels sont les avantages ( ) et les inconvénients ( ) de chaque méthode si vous matelasser ? Je pense que le sujet mérite discussion.

Voici quelques situations et les avantages ou inconvénients de chaque quand vous matelassez un ouvrage – avec une longarm ou une machine domestique :

CouturesOuvertesPressées sur un côté
Matelassage Custom
Solidité
Régularité de volume
“Bearding”

Matelassage Custom

Si vous voulez matelasser votre patchwork en mode ‘custom’ (chaque bloc est matelassé d’une manière différente sur tout le patch), une des pratiques de base est de coudre dans les coutures. Cette méthode sépare chaque pièce et définit le pièçage. Si vous ouvrez les coutures, il n’y a pas de côté bas du pli dans lequel nous pouvons coudre dans les coutures. Même la personne la plus experte en matelassage ne pourra pas être précise autour d’une ligne et chaque petit déviation sera très visible. Pour éviter cela, la quilteuse choisit un côté du tissu et matelasse à un ou deux points plus loin du pli de la couture.

Solidité

Si vous matelassez directement sur une couture qui est ouverte, les points de matelassage ne sont pas en train d’être cousus sur du tissu – ils sont directement sur les points de couture du top. Ces endroits risquent de s’ouvrir avec le temps et le dos n’est pas en train d’être ‘attaché’ au top.

Si vous pressez d’un côté et vous matelassez dans les coutures, les points de matelassage passent à travers les deux tissus, puis le molleton et puis le tissu de dos. Ceci est BIEN mieux fixé et votre patch tiendra mieux dans le temps avec les lavages.

Régularité de volume

Une point très positif, quand on choisit d’ouvrir les coutures, est que le top est mieux équilibré en terme de volume et votre pièçage est plus mathématiquement exact car la partie pliée du tissu de votre top ne rentre pas dans la marge de couture. Pour mes ouvrages avec beaucoup de coutures sur le biais / en angle, j’ai besoin de plus de précision.

Si vous choisissez de presser les coutures vers un côté, il est important d’inverser les côtés pour que les coutures s’emboitent les unes dans les autres. Ceci évite trop de volume – et peut éviter les déformations, les aiguilles cassées, etc.

“Bearding”

Les coutures ouvertes augmentent les chances que le molleton (comme les molletons polyester très gonflants ou le molleton 100% laine) sorte à travers les coutures et se voit sur l’extérieur (en anglais, cette phénomène s’appelle “bearding”). Si c’est le cas, la solution est de réduire le nombre de points par pouce.